skip to Main Content

Blogue de Montréal hanté #57 – Les mystérieux monstres des rivières de Montréal

Le visage semble plutôt féminin avec de longs cheveux, mais sous le menton se trouvent des nageoires ou peut-être une barbe. L’inscription dans le Codex : « Monstre marin tué par les Français sur la rivière Richelieu en Nouvelle-France. » Malgré les tentatives françaises d’éradiquer cette créature, les rumeurs abondent selon lesquelles les mystérieux monstres nagent encore aujourd’hui dans les eaux fluviales entourant l’île de Tiohtià:ke / Montréal.

Blogue #56 de Montréal hanté – Le Bonhomme Sept Heures

Il existe de nombreuses descriptions de lui, selon la région du Québec. Pour certains, cette créature est décrite comme un vieil homme grand et maigre, au long nez tordu, qui erre dans les rues la nuit, portant un grand sac de toile de jute. Pour d’autres, cet être redouté prend l’apparence d’un vieil homme vêtu comme un vagabond avec une longue barbe noire, des cheveux sales, vêtu de plusieurs manteaux et de vêtements délabrés. Dans l’ensemble, il est connu comme un homme démoniaque, pas tout à fait humain, capable d’utiliser des astuces étonnantes pour enlever des enfants et les transporter dans son grand sac en toile de jute. Dans toutes les histoires, le Bonhomme Sept Heures déclenche la peur de la mort et de la nuit.

Blogue #55 de Montréal hanté – Le pari fantomatique du Réseau Express Métropolitain (2ème partie)

Les fantômes se régaleront du côté électrique. Ils cherchent une source pour pouvoir se manifester, donc oui, les fantômes vont hanter le REM. Je te le dis, vous verrez des gens se plaindre de choses étranges qui se passent au REM et aux personnes qui y travaillent. Les fantômes vont même causer des problèmes au niveau du train et il y aura souvent des pénuries d'électricité et des dysfonctionnements du train.

Blogue #50 de Montréal hanté – Les voleurs de corps à Montréal

Pendant la majorité du XIXe siècle, Montréal avait un grave problème de vol de corps. Avec la fondation de l'Université McGill en 1821, le département de médecine avait besoin de cadavres pour pouvoir étudier dans la classe d'anatomie. Malheureusement, à l'époque, il était illégal de procéder à des dissections humaines, sauf si cela faisait partie du châtiment d'un criminel. En effet, pour les pires criminels, cette peine ultime et honteuse était parfois inscrite dans les peines prononcées par les juges locaux.

Blogue #47 de Montréal hanté – La statue hantée de Jacques Cartier à Saint-Henri

Vers 21 heures, Marie-Josée était en train de mettre sa fille au lit quand elle entendit un rire venant de l'extérieur. Elle ouvrit la fenêtre pour voir s'il y avait des adolescents turbulents dans le quartier, mais ne vit personne dans la rue ou dans le parc d'en face. Alors qu'elle ne savait pas d'où le rire venait, elle a reconnu la voix comme étant un homme. Les rires devinrent de plus en plus forts et se transformèrent bientôt en un mélange de ricanements et de rires. Peu impressionné, Marie-Josée a fermé la fenêtre et sécurisé son loquet. Malheureusement, elle pouvait encore entendre le rire dérangé, bien que plus étouffé.

Blogue de Montréal hanté #44 – Le site de Dawson

Pour ceux qui sont familiers avec les romans d’horreur et les films, il existe un facteur commun: ce n’est jamais une bonne idée de construire sur les anciens cimetières autochtones. Malheureusement pour la ville de Montréal, une grande partie de son centre-ville se trouve sur le site d’une ancienne ville et d’un cimetière autochtone, ce qui donne lieu à toutes sortes de spéculations selon lesquelles la ville moderne est hantée. En outre, depuis que des restes de la ville autochtone ont été découverts en 1859 au coin des rues Metcalf et de Maisonneuve, un débat a fait rage parmi les érudits d’origine européenne sur le fait qu’elle soit ou non le site de la légendaire ville perdue de «Hochelaga», visitée par l’explorateur français Jacques Cartier en 1535.

Blogue de Montréal hanté #42 – L’Oratoire Saint-Joseph

"La fameuse cathédrale où le Frère André aurait travaillé aurait plusieurs visiteurs d’outre-tombe apparemment. Quelques touristes ont en effet aperçu des prêtres en tunique, et quand ils se sont approchés d’eux… ils se seraient évaporés ! De plus, on raconte que le Frère André lui-même apparaîtrait de temps à autre dans la petite chapelle où l’on avait exposé son cœur."
Back To Top