Bienvenue à la 41e blogue de Montréal hanté! Avec plus de 200 histoires de fantômes documentées, Montréal est sans conteste la ville la plus hantée au Canada, voire de toute l’Amérique du Nord. Montréal hanté se consacre à la recherche de ces histoires paranormales et son blogue, Montréal hanté, dévoile une nouvelle histoire de fantômes à Montréal le 13 de chaque mois!

Notre édition de janvier examine non seulement les pubs hantés, mais également d’autres débits de boissons paranormaux: bars d’hôtels, lobbys de théâtres, clubs privés, discothèques et même une vieille brasserie, Légion canadienne, gare et Frat House de l’Université McGill! Avec plus de 40 points d’eau hantés, Montréal est peut-être le centre ville de la planète!

Alors que Montréal hanté est en mode hiver et n’offrira plus de visites fantômes publiques avant avril 2019, nous sommes heureux d’annoncer que notre prototype d’analyse de pub hanté a lieu en janvier et nous offrirons cette expérience effrayante au public à partir du dimanche 10 février. La visite en anglais commence à 15h et la visite en français à 16h.

Veuillez consulter notre nouvelle page web tournée des bars hantées pour plus de détails, l’horaire complet et pour acheter des billets.

Pour ceux qui recherchent des promenades fantômes pendant notre saison morte, Montréal hanté offre toujours des visites privées pour des groupes, y compris des sorties d’entreprise, des groupes scolaires, des enterrements de vie de garçon et autres rassemblements de tous types. Veuillez contacter info@hauntedmontreal.com pour organiser une visite privée de votre groupe.

Ces fantômes ont besoin de vêtements très chauds pendant les mois d’hiver et le circuit de la montagne hantée n’est plus offert une fois qu’il ya de la neige sur le sol en raison des conditions dangereuses et glacées de la montagne. Les petits groupes sont également les bienvenus à un prix fixe.

Recherche hantée

Les tournée des bars hantées sont de plus en plus populaires dans le monde entier car ils constituent un excellent moyen de combiner deux activités populaires: les visites hantées et les tournée des bars. Fondé par Gregory Proffit, propriétaire du Creepy Crawl à Savannah, en Géorgie, il y a plus de dix ans, des pubs hantés existent maintenant dans des dizaines de villes à travers le monde.

Alors que Dublin, en Irlande, compte une quinzaine de pubs hantés et que Savannah, en Géorgie, “la ville la plus hantée des États-Unis”, compte environ 25 bars paranormaux, Montréal est clairement la meilleure métropole pour mélanger l’alcool avec des histoires de fantômes. Avec plus de 40 pubs hantés, Montréal est une ville idéale pour rendre prendre une biere tout en méditant sur le paranormal.

Inspiré du Guide de Gregory Proffit sur les pubs hantés de Savannah, voici une liste et une brève description de nombreux pubs hantés à Montréal où les clients peuvent apprécier de l’alcool avec un esprit!

Alors que la tournée des bars hantées de Montréal hanté visitera quatre bars hantés, je vous invite à créer votre propre itinéraire à partir de la liste pour organiser une tournée des pubs hantée et autoguidée afin de visiter d’autres établissements!

Bars, pubs, restaurants et discothèques hantés

Montréal contients beaucoup d’endroit hantés où on peut boire de l’alcool! Nous avons de la variété avec des discothèques élégantes aux bars de plongée, des anciennes auberges et les brasseries. Choisissez vos favoris parmi cette liste de bars, pubs, tavernes, restaurants, salles burlesques et discothèques hantés et commencez votre aventure de chasse aux fantômes!

1. Barfly.

Souvent élu «meilleur bar de plongée» à Montréal, Barfly est un lieu connu par les musiciens et les habitants du Plateau. On dit également qu’il est hanté par un ancien propriétaire qui respecte pas les règles des autres. À la fermeture des bureaux, le personnel a fait état de phénomènes étranges, tels que le système stéréo se rallumant et une musique assourdissante et des tabourets à l’envers se jetant au sol. Selon les spéculations, l’ancien propriétaire voudrait que le bar reste ouvert après l’heure de fermeture, comme il le faisait autrefois lorsqu’il dirigeait l’établissement. (4602 boulevard Saint-Laurent)

2. L’Amère a Boire.

L’Amère à Boire est une brasserie artisanale à mi-chemin de la colline de la rue Saint-Denis, dans le Quartier Latin. Ouvert en 1996, L’Amère à Boire brasse des bières sur place et prépare également des plats de pub raffinés tels que des tapas, des hamburgers et des repas de saison. Malgré son atmosphère conviviale, selon certains membres du personnel, l’immeuble est hanté par le fantôme d’un homme coiffé d’un mystérieux chapeau. Il a été vu à plusieurs reprises sur les caméras de sécurité. (2049 rue St. Denis)

3. Auberge St. Gabriel.

La plus ancienne auberge d’Amérique du Nord, datant de 1688, aurait beaucoup de fantômes. L’histoire la plus célèbre raconte l’apparition d’une jeune fille, décédée dans un incendie qui a ravagé l’auberge, qui s’était réfugiée au dernier étage. Cette pièce contient de vieux pianos et harmoniums, qui jouent parfois tout seuls lorsque la pièce est vide et que la lumière est éteinte. Les employés hésitent de marcher seuls la nuit dans le grenier. Maintenant un bar / restaurant chic avec une discothèque appelée Le Velvet Speakeasy, cette ancienne auberge est une excellente destination pour les chasseurs de fantômes. (426 rue St-Gabriel)

4. Charlie’s American Pub.

Ce vieux bar de la rue Crescent propose une table de billard, une atmosphère décontractée et une ambiance conviviale et informelle. C’est également le lieu de départ du nouveau crawl pub hanté de Montréal. Le personnel a signalé des activités inexpliquées et probablement paranormales, telles que des portes s’ouvrent et se ferment, des lumières qui scintillaient violemment au-dessus de la table de billard sans aucune raison que cela arrivait. Les employées ont aussi des sentiments d’être surveillé, surtout quand seul au bar c’était énervant. (1204 rue Bishop)

5. McKibbin’s Irish Pub.

Le pub irlandais McKibbin’s sur Bishop Street est situé dans ce qui était autrefois une belle maison victorienne. Proposant des plats de pub irlandais et de nombreuses bières en fut, le menu du pub propose également l’histoire fantôme de Mary Gallagher, la prostituée décapitée qui revient à Griffintown a tous les 7 ans. Certains membres du personnel pensent que le pub est hanté, un fantôme est parfois aperçu près de la cheminée et des rafales de vent froid inexpliquées dans l’établissement. (1426 rue Bishop)

6. Hurley’s Irish Pub.

Le bâtiment abritant le Hurley’s Irish Pub a été construit en 1885, à l’époque où ce quartier était considéré comme un taudis. Au fil des ans, le bâtiment a été victime de nombreux incendies et, dans certains cas, les locataires ne se sont pas échappés, faisant face à des morts ardentes. Au fil des ans, le gérant a eu beaucoup d’expérience, mais l’une des expériences le plus étrange du pub est une confrontation avec un fantôme connu sous le nom de “Dame en feu”. On sait qu’elle hante le haut des escaliers et les toilettes des femmes. Son parfum se mêle parfois dans les airs et à l’anniversaire de sa mort, elle crie: «Au secours! Au secours! », Ce qui a amené le personnel à reprogrammer des réunions. (1225 rue Crescent)

7. Andrew’s Pub.

Ce lieu de rencontre populaire parmi les étudiants et les habitants de la ville a sa propre hantise. Certaines personnes disent qu’il y a une apparition horrible qui hante l’endroit et qui se manifeste de la manière la plus terrifiante. En de rares occasions, les clients qui ont bu quelques verres ressentiront une odeur âcre qui se matérialiserait de nulle part: du sang mélangé à de la cordite, un produit chimique qui a remplacé la poudre à canon dans les armes modernes. Après avoir détecté l’odeur, certains d’entre eux ont l’impression d’être frappés par une personne de grande taille alors qu’il n’y a personne. La rumeur dit qu’une apparition d’un homme costaud, sans tête, apparaît dans les miroirs et certaines personnes pensent qu’il s’agit du fantôme d’un gangster irlandais dont la tête a été arrachée lors de son assassinat au bar en 1969. (1241 Rue Guy)

8. Club Le Cinq

Probablement l’édifice le plus hanté du centre-ville de Montréal, cette discothèque populaire est un bon endroit pour prendre un verre avec une de tes aïeux. Cet ancien salon funéraire serait un centre d’activités paranormaux. Les trois étages étant censés être hantés par diverses apparitions, le Club Le Cinq peut parfois devenir effrayant! On avertit les femmes de ne jamais aller seules aux toilettes du rez-de-chaussée, car c’est là que le fantôme d’une femme autopsiée avec une cicatrice déchiquetée sur le torse est connu pour apparaître! Bien qu’on ne sache pas exactement qui hante l’ancien salon funéraire, une chose est sûre: le night-club est également un lieu de prédilection pour le paranormal. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #29. (1234 rue de la montagne)

9. Sir Winston Churchill Pub.

Le Pub Sir Winston Churchill est l’établissement fondateur de la dynamique rue Crescent d’aujourd’hui. Ouvert en 1967, à une époque de tension linguistique extrême à Montréal, il a provoqué un exode de la vie nocturne anglophone du Main, alors que la vie nocturne francophone s’est déplacée à l’est du Quartier Latin. Autrefois le repaire favori du journaliste Nick Auf der Maur, le pub Sir Winston Churchill serait également hanté par son fantôme non conventionnel et effronté. (1455-59 rue Crescent)

10. Café Cléopatre

Construit en 1896, ce tristement célèbre stripclub et théatre burlesque de Montréal offre toujours des spectacles. Abritant à l’origine la compagnie Costumes de Ponton, à partir de 1925, le bâtiment a accueilli diverses discothèques et accueilli les clients et les interprètes les plus diversifiés de la ville. À l’apogée du quartier rouge de Montréal, la boîte de nuit a été témoin de toutes sortes d’incidents, de violence et de chaos. Il y eut même un incident impliquant un touriste de 42 ans du New Jersey, qui s’est fait arracher les parties intimes par une bombe dans la salle de bain. Aujourd’hui, de nombreux fantômes hanteraient le bâtiment, lui-même sauvé de la démolition lorsque les reines du burlesque ont refusé d’être évincées. À présent entourée d’une tour de verre, cette salle burlesque vénérable est en soi un souvenir fantomatique du passé. (1230 Boulevard St-Laurent)

11. Taverne Midway.  

Ce retour aux beaux jours de ce quartier chaud de Montréal constitue le point de départ des visites à pied Montréal burlesque et Fantômes du Red Light dans le livre «Secret Montreal». Récemment rénovée, la taverne serait toujours hantée par les fantômes du bon vieux temps, alors qu’elle était l’un des bars les plus dangereux de Montréal. Autrefois le lieu de prédilection des criminels violents, des travailleurs du sexe et des junkies, la vieille taverne est aujourd’hui un bar populaire. Le fantôme le plus commun serait celui de l’ancienne reine burlesque, qui est parfois aperçue en train de se maquiller dans les toilettes des femmes. (1219 Boulevard St. Laurent)

12. Cabaret Lion D’Or.   

Cette salle de cabaret a une histoire salace. Al Capone, un visiteur fréquent de Montréal, était tellement captivé par notre ville qu’il a en fait investi dans une salle burlesque et un bar à huîtres appelé le Lion d’Or. Au sous-sol, il dirigeait un bar illégal «after hours». Aujourd’hui, la salle de cabaret existe toujours comme un retour au temps de la prohibition et offre toujours des performances burlesques. Avec une porte secrète et un tunnel dans le sous-sol utilisé par Capone pour échapper à la police lors de raids, certains membres du personnel pensent que le fantôme du gangster hante le Lion d’Or. (1676 Rue Ontario Est)

13. Pub Quartier Latin.

Autrefois le site du plus célèbre bordel du Canada, l’Ontario 312, le Pub Quartier Latin est un établissement confortable doté d’un club de comédie appelé Le Bordel. Bien que le bâtiment soit certainement hanté par les travailleurs du sexe, du passé, il en résulte des rires désincarnés et des clients se sentant caressés par des mains invisibles, mais il est également connu pour son fantôme beaucoup plus sombre. Connu pour hanter les cauchemars des personnes vivant dans les logements au-dessus du pub, ce fantôme n’est autre que celui du plus célèbre des anciens de l’Université McGill, le docteur Thomas Neill Cream, tueur en série et avorteur. (318 Rue Ontario Est)

14. La gare de Windsor.  

La gare de Windsor, chef-d’œuvre de la Renaissance romane, était jadis la plaque tournante du système ferroviaire canadien reliant l’est à l’ouest. Lors de la construction du centre Bell, la gare de Windsor a été coupée des voies de chemin de fer, ce qui la rend inutilisable. Aujourd’hui, il est possible de prendre un verre à la rôtisserie de la gare Windsor, dans un resto-bar ou dans la salle des pas perdus lors de locations privées. Autrefois le hall etait un lieu où des milliers de personnes attendaient leurs proches arrivant par le train. Maintenant c’est un lieu d’événements impressionnants. Dans cette imposante salle, des voix mystérieuses peuvent parfois être entendues, les journaux bruissent de leur propre chef et, à l’occasion, le léger son d’un vieux sifflement de train retentit. (1160 Rue de la Gauchetiere Ouest)

15. La Capital, Chinatown.

Ouvert en 2015, La Capital est un resto-bar mexicain qui sert des tacos, de la bière et d’autres plats dans le quartier animé de Chinatown. Selon les membres du personnel, le bâtiment est hanté par un fantôme mystérieux. Des rumeurs circulent, selon lesquelles quelqu’un serait mort dans l’immeuble et hante maintenant l’endroit. L’activité paranormale la plus courante est que des objets tombent subitement des étagères et des comptoirs. Parfois, des assiettes tombent et se brisent sur le sol, des casseroles volent hors de leurs crochets et de lourdes boîtes de porc glissent des comptoirs vers le sol. Certains pensent que le bâtiment a déjà abrité une boucherie casher lorsque la région comptait une importante communauté juive et que l’ancien boucher revient pour essayer de venir enlever tout le porc de son ancien magasin. (1096 boulevard Saint-Laurent)

16. Marché Bonsecours.

Inspiré par le Custom House de Dublin, ce magnifique marché de style palladien a ouvert ses portes en 1847. Il a été témoin de beaucoup d’histoires et a même servi de siège au gouvernement du Canada en 1849 après que des politiciens en colère aient incendié le Parlement voisin. Aujourd’hui, le marché Bonsecours propose une foule de lieux pour prendre un verre, tels que le Pub BreWskey, une microbrasserie chic et industrielle qui sert de la bière artisanale en fut. Malheureusement, les gardes de nuit sont constamment sur leurs gardes avec des bruits de pas fantômes qui résonnent dans tout le bâtiment et la présence occasionnelle d’une apparition effrayante. (350 rue Saint-Paul Est)

17. Reggie’s Bar, Hall Building.

Le Pub Reggie est fréquenté depuis longtemps par les étudiants de l’Université Concordia. Situé au rez-de-chaussée du Building Hall, le pub est un lieu de discussion privilégié pour le débat académique, le militantisme des étudiants et le plaisir de boire entre amis tout en sautant des cours. Parfois, lorsque le bar est calme, les étudiants peuvent entendre des chuchotements fantomatiques dans le hall du Hall Building, un phénomène étrange et paranormal qui, bien qu’expliqué, a inspiré des expositions d’art à l’université. (1455 Boulevard de Maisonneuve Ouest)

18. Restaurant Orange Rouge, Chinatown.

C’est l’un des seuls resto-bars gérés par des non-Asiatiques dans le quartier chinois. Apparemment, la population locale a refusé de le louer car il aurait été hanté. Orange Rouge a été ouvert par Patrick Dumont en 2013. Installé dans le bâtiment de l’aile Noodle Factory appartenant à la famille Lee, Orange Rouge a été inauguré par un chef populaire du nom de Aaron Langille. Lorsque le restaurant a ouvert ses portes, la famille Lee a payé une cérémonie de danse du lion, un moyen traditionnel de donner un nouveau souffle à une nouvelle entreprise, ainsi qu’un moyen de calmer les mauvais esprits. (106 rue de la Gauchetière Ouest)

19. Les Trois Brasseurs, Old Montreal.

Les trois brasseurs est une microbasserie ayant plusieurs succursales, celle du vieux Montreal serait hantée. Les étages supérieurs du bâtiment seraient infestés d’apparitions d’ombres, qui perturbent parfois les personnes se trouvant en bas, dans le bar. De nombreux clients ont entendu des bruits étranges venant d’en haut, les lampes suspendues se balancent parfois d’elles-mêmes et il semblerait que des ombres sautant par les fenêtres les plus hautes ne disparaissent avant d’atterrir sur le trottoir. On suppose que des personnes ont brûlé vives dans un incendie il y a de nombreuses années. (105 rue St. Paul Est)

Bars de théâtre hantés

Les théâtres sont des lieux qui sont fréquemment hantés. Habituellement, les seuls moments pour boire un verre dans ces établissements sont avant les représentations et pendant les pauses. Alors vous voudrez peut-être vérifier ce qui se joue et acheter un billet pour une representation qui vous intéresse et en profitez pour chercher des fantômes.

20. Théâtre Centaur

Situé dans l’ancien immeuble de la Bourse du Vieux-Montréal, de nombreux fantômes hanteraient le théâtre Centaur. Une histoire implique un agent de change qui s’est tué pendant la Grande Dépression (certains disent qu’il a sauté alors que d’autres disent qu’il s’est pendu à la fournaise s’assurant que son corps soit bien cuit). Une autre légende met en scène un acteur homosexuel qui a constamment été victime de brimades sur scène lors d’un spectacle. Il a donc demandé que ses cendres soient déposées dans les plantes du théâtre afin de pouvoir le hanter. Ses amis ont respecté ses volontés, et depuis lors, son fantôme hanterait le bar, renversant les boissons des clients homophobes. Enfin, il existe une légende peu connue selon laquelle un vampire aurait autrefois occupé le bâtiment. (1453 rue St. François-Xavier)

21. Théâtre Impérial

Construit en 1913 pour servir de théâtre de vaudeville, le théâtre Impérial sert maintenant de cinéma et de lieu de tournage pour d’autres représentations dans le Quartier des spectacles. Selon la “Quebec Ghosts and Hauntings Research Society”, le vieux théâtre de la rue Bleury est définitivement hanté. Le fantôme, de quelqu’un qui a péri dans un feu au théâtre, traine avec lui une odeur de chair carbonisée. Veuillez noter que le Théatre Imperial offre actuellement une programmation irrégulière. Il n’est donc pas toujours facile de pouvoir prendre un verre au bar du théâtre. (1430 Rue de Bleury)

22. Monument-National 

Le Monument-National, l’un des plus vieux et des plus beaux théâtres du Québec, aurait été hanté par au moins deux fantômes. Le «Studio Hydro-Québec» d’aujourd’hui, situé au sous-sol de l’immeuble, a une histoire très étrange et troublante. Autrefois le site d’un musée de cire victorien appelé Musée Eden, il y aurait aujourd’hui un fantôme qui cogne sur les tuyaux et qui a tendance à être très bruyant. Des gens supposent que c’est le fantôme de l’homme fort Beaupré le Géant, dont le cadavre a été exposé parmi les œuvres de cire. Il y a aussi des rumeurs selon lesquelles un autre fantôme qui hante le Monument-National n’est autre que Sarah Bernhardt, l’une des plus grandes actrices françaises de son époque, dont l’esprit a été repéré dans le magnifique escalier. Les boissons peuvent généralement être achetées pendant les spectacles. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #10. (1182 Boulevard St. Laurent)

23. Cinématheque québecoise

La Cinémathèque québecoise comprend un bar confortable pour prendre un verre avant ou après la projection. Située dans une ancienne école catholique pour filles, cette cinémathèque et ce cinéma ont la réputation d’être hantés. Il y a des rumeurs persistantes selon lesquelles le bâtiment est hanté par le fantôme d’une petite écolière. Les concierges ont signalé l’avoir vue à de nombreuses reprises et, en 2005, un employé dans une des salles de projection a remarqué l’esprit de la fillette, tenant une pile de manuels scolaires. Les membres du personnel pensent que le fantôme est l’une des anciennes élèves de l’école, mais ne savent pas pourquoi elle hante le bâtiment. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #12. (335 Boulevard de Maisonneuve Est)

24. Théâtre du Nouveau Monde

Le Théâtre du Nouveau Monde est l’un des théâtres les plus célèbres au Québec. Il propose des spectacles classiques et contemporains en français. Le théâtre a beaucoup de mystères et serait hanté par plusieurs fantômes. On peut parfois entendre des bruits étranges et inexplicables, notamment des craquements mystérieux et des pas. L’esprit d’une femme est constamment assis à sa place dans l’audience. Il existe également des récits de personnes se sentant soudainement apeurés lorsqu’elles descendent dans le sous-sol ou se tiennent sur la scène. Certaines personnes pensent aussi que la star burlesque Lili St. Cyr hante l’endroit car c’était sa scène préférée pour se produire pendant les jours de gloire de Montréal en tant que ville ouverte. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #13. (84 Rue St. Catherine Ouest)

25. Théâtre Quat’ Sous

Situé sur le site d’une ancienne synagogue, le Théâtre Quat’ Sous propose des représentations en langue française. Dans les années 80, le directeur artistique de l’époque, M. Pierre Bernard, a commencé à parler fréquemment à un fantôme qui, selon lui, hantait l’endroit. Alors que certaines personnes pensaient qu’il devenait fou, d’autres s’accordaient pour dire que le théâtre était hanté. Ce fantôme était perçu comme appartenant à la catégorie des esprits non malveillants et avait même été qualifié de “gentil”. Le personnel du théâtre et les clients parlent encore de cet esprit à ce jour. (100 Avenue des Pins Est)

Bars de l’hôtel hanté

 

Les bars d’hôtels peuvent être un endroit idéal pour rencontrer des touristes et discuter avec le personnel, dont beaucoup connaissent des histoires fantomatiques sur leurs établissements. Qu’ils séjournent à l’hôtel ou non, les clients sont généralement les bienvenus pour se détendre au bar de l’hôtel. Puisque Montréal contient plusieurs hôtels prétendument hantés, vous pourriez envisager d’en ajouter d’autres à votre itinéraire.

26. Bar Georges (L’ancien St. Stephen Club).

Le célèbre St. Stephen Club, qui était autrefois un club privé pour les gens riche, abrite désormais un hôtel géant fusionné dans son architecture victorienne. Une grande partie de l’ancien club est maintenant occupé par le Bar Georges. Selon le Huffington Post: « Les premiers propriétaires de l’établissement étaient Lord George Stephen, premier baron, et sa femme Annie Charlotte Kane. Ils y ont vécu de 1883 à 1900. On raconte que la femme était très attachée à sa demeure. Certains employés de service ont déjà avoué l’avoir vue apparaître dans le grand escalier de la demeure ou dans son ancienne chambre à coucher au premier étage. » Un décorateur à également mentionner des événements étranges, en particulier des toilettes qui se vident d’elles-même et des ombres qui traversent la salle de bal. (1440 rue Drummond)

27. Hôtel Place d’Armes.

Avec son charme indéniable et sa réputation internationale, l’Hôtel Place d’Armes est l’un des hôtels les plus populaires du Vieux-Montréal. Le bar de l’hôtel, Suite 701, attire la foule de la jet-set montréalaise. Il existe également des rumeurs persistantes selon lesquelles l’hôtel est hanté et certains membres du personnel d’entretien craignent d’entrer seules dans certaines chambres. À plusieurs reprises, des fantômes ont été signalés, notamment dans les suites 1702, 1703, 1704 et 1705. L’esprit d’une femme avec l’accent américain a interagi avec le personnel, exigeant un service d’étage. À une occasion, elle a sauté de la fenêtre quand une femme de ménage est arrivée avec des serviettes propres. La gouvernante a accourut à la fenêtre et baissa les yeux sur la rue en dessous. Il n’y avait pas de corps brisé ni de flaque de sang, mais simplement des pigeons picorant les graines sur le trottoir. Terrifiée, la gouvernante a quitté son travail peu de temps après. (55 rue St. Jacques)

28. Hôtel Reine Elizabeth.

Le luxueux hôtel 5 étoiles Queen Elizabeth est l’un des grands hôtels originaux construit par le Canadien National en 1958. Avec ses 1039 chambres et ses 21 étages, il est le plus grand hôtel du Québec. Le reine Elizabeth serait hantée par une “femme en blanc” qui rendrait l’air glaciale, où qu’elle aille. Le personnel et les clients ont signalé des endroits ou il fait mysterieusement froid dans l’hôtel et l’impression d’être observé, suivi ou même d’être toucher. On a vu l’apparition de la Dame blanche errer dans les couloirs et les escaliers de l’hôtel et elle se promène parfois dans l’une des chambres. Elle aurait les mains extrêmement froides et, lorsqu’elle touche quelqun, cela leur donne des frissons dans le dos. Il y a également des bruits inexpliqués, notamment des voix désincarnées, des coups soudains, des coups mystérieux et des pas fantômes. (900 Boulevard René Lévesque Ouest)

29. Hôtel Bonaventure.

L’endroit le plus célèbre de Montréal pour voir des ovnis, l’Hôtel Bonaventure est niché aux deux derniers étages de la vaste Place Bonaventure, qui compte 17 étages, qui était autrefois le principal centre des congrès de la ville. Avec ses 397 chambres spacieuses, dont 5 suites luxueuses, des salles de conférence, le restaurant chic Kube et une piscine chauffée sur le toit, cet hôtel 4 étoiles est décrit comme «un véritable jardin d’Eden donnant sur les rues animées de la ville». L’Hôtel Bonaventure a également assisté à une activité paranormale inexpliquée, notamment à une observation d’OVNI bien documentée du 7 novembre 1990. De nombreux chasseurs d’OVNI réservent une chambre à l’hôtel dans l’espoir d’une observation hors du commun. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #31. (900 rue de la Gauchetière Ouest)

Clubs privés et organisations hantés

Ces clubs et organisations privés nécessitent généralement une invitation. Vous devez donc faire preuve de créativité pour y entrer. Devenez ami avec un professeur de McGill, joignez-vous à l’Armée ou assistez à une nouvelle conférence pour augmenter vos chances de recevoir une invitation!

30. Maison Notman 

La maison Notman est un beau manoir en pierre à chaux situé au coin des rues Sherbrooke et Clark. Construit en 1845, le bâtiment a changé de mains et de vocations à plusieurs reprises au cours des décennies. Il a servi de maison à l’élite de la ville, à une résidence de photographe réputé, à un hôpital religieux pour les personnes jugées «incurables», à une résidence pour femmes âgées, à un lieu de tournage de films et, plus récemment, comme emplacement pour des compagnies de technologies. Le bâtiment est hanté par divers fantômes, y compris des patients hospitalisés qui ont été incinérés sur place et un esprit qui a surpris une équipe de gardes de sécurité lors d’une nuit de novembre en 2002. Pour plus de détails, consultez le Blogue de Montréal hanté #14. (51 rue Sherbrooke Ouest)

31. Club des professeurs de l’Université McGill

Le club des professeurs de l’Université McGill accueille l’élite des professeurs, doyens, prévôts et autres universitaires de l’école. Ce manoir privé est un oasis de paix sur le campus animé, un lieu où les universitaires viennent se détendre, dîner, socialiser et discuter de sujets importants. Cependant, selon de nombreuses sources, le Faculty Club est hanté par les fantômes du passé, y compris le baron Alfred von Baumgarten, un riche magnat allemand qui avait commandé la maison à l’origine. Il y a aussi des boules de billard qui roulent toutes seules, l’esprit d’une danseuse qui apparaît dans un miroir de salle de bal et d’autres apparitions plus effrayantes aux étages supérieurs. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #28. (3450 Rue McTavish)

32. Légion de Pointe-Saint-Charles

Les employés, les anciens combattants et les gens qui resident aux alentours savent que la division 127 de la Légion royale canadienne à Pointe-Saint-Charles est discrète et hantée. Mettant en scène le son de femmes qui chantent accompagnées par un piano inexistant et des vadrouilles qui bougent parfois seules, cette pièce est surnommée “The Crazy House” pour une bonne raison. Des groupes en ligne tels que «Les fantômes et les histoires de Pointe-St-Charles» (Facebook) discutent fébrilement des apparitions. Les employés de la Légion, tels que le barman, régalent parfois les visiteurs avec des récits de leurs propres expériences paranormales au travail. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #3. (543 rue Sainte Madeleine)

33. Frat House sur Avenue des Pins.

Cette belle résidence étudiante en pierre rouge a connu des milliers de fêtes au fil des ans. Des étudiants de la fraternité Delta Upsilon de l’Université McGill avaient mis des caisses de bière dans un jardin pleins de mauvaises herbes. Au fil des ans, de nombreux membres de la fraternité ont déclaré avoir vu le fantôme d’une dame âgée s’occuper du jardin avec un grand arrosoir. Alors que certains étudiants ont blâmé les drogues hallucinogènes à ce sujet, d’autres ont supposé que la l’esprit vivait dans la maison et qu’elle aimait tellement son jardin qu’elle ne l’a jamais quittée. (522 avenue des Pins)

34. L’ancien hôtel Viger.

Lorsque cet hôtel majestueux a fermé en raison de la perte de la voie ferrée, la Ville a utilisé le bâtiment pour le stockage. Aujourd’hui, une entreprise en démarrage a repris et rénové l’ensemble de la structure et organise de nombreux cocktails. Cependant, les visiteurs ont remarqué une énergie très négative à cet endroit. Parfois on entend des voix d’enfants pleurer pour voir leurs meres. Ça résonne dans les anciens couloirs, depuis les fenêtres et parfois les visiteurs sont evahis par le sentiment d’une tristesse infinie. (700-800 rue St. Antoine Est)

Bars qui ne sont pas en activité actuellement

Malheureusement, aucun de ces débits de boissons n’est ouvert actuellement pour diverses raisons, entre autres des alarmes d’incendie, des transactions immobilières, des faillites et de la négligence de propriétés historiques. Vous voudrez peut-être aller les voir si votre itinéraire vous emmène dans des bars qui sont ouverts à proximité.

35. Maison Pierre du Calvet

Cette belle demeure de la Nouvelle-France est faite de pierres des champs. Au cours des dernières décennies, elle a abrité une auberge / restaurant / bar appelé les Filles du Roi. Lorsque l’auberge était en activité, il y avait des rapports constants selon lesquels l’esprit d’une femme était assis sur un magnifique lit à baldaquin. Les perroquets bilingues parlaient aux fantômes lorsque l’endroit était calme et il y avait aussi toutes sortes d’autres activités paranormales. Le bâtiment a été vendu récemment et devrait rouvrir prochainement. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #27. (405 rue Bonsecours)

36. Brasserie Dow.

Cette brasserie abandonnée et délabrée de Griffintown vendait autrefois de la Dow Beer, la marque la plus populaire de bière au Québec. Après plusieurs décès à la suite d’un scandale d’empoisonnement causé par la bière, la brasserie a fait faillite et est lentement tombée dans un état de délabrement avancé. Visités par des chasseurs de fantômes et des explorateurs urbains, plusieurs médiums ont confirmé qu’il y avait le fantôme d’une petite fille qui hante l’immeuble et qui tente de s’échapper. Elle est enfermée dans du ciment et pense être encore en vie. La rumeur veut que la mafia utilise le site pour se débarrasser des corps indésirables. (984 rue Notre Dame Ouest)

37. John Doe Pub.

Le John Doe est un autre pub hanté, même s’il a brûlé récemment. De nombreuses personnes, y compris un groupe de médiums, ont décrit des événements bizarres qui se sont passés à l’intérieur, en particulier au troisième étage où se trouvait le club de comédie. Le personnel a vu des esprits dans les escaliers et a entendu des voix. Les lumières vacillaient, les portes se verrouillaient et se déverrouillaient et les présentoirs en verre tremblaient sans raison particulière. À d’autres moments, le personnel a constaté que les robinets fonctionnaient lorsqu’ils étaient convaincus qu’ils étaient fermés. Une fois un plongeur a repéré une fille fantomatique ouvrir un robinet, puis disparaître. Le propriétaire, Troy, jure de reconstruire son pub et de découvrir qui hante son immeuble. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #39. (1238 rue Bishop)

38. L’ancienne cantine de Joe Beef.

Au cours de l’ère victorienne, la cantine de Joe Beef était un bar, un restaurant et un lieu d’hébergement animés près du port, destinés aux débardeurs, aux marins, aux piétons et aux démunis. Dirigée par l’ancien maître militaire et philanthrope Charles McKiernan, également connu sous le nom de «Joe Beef», il a également gardé une ménagerie d’animaux sauvages dans la cave et deux squelettes humains derrière le bar pour divertir les invités. Après sa mort en 1889, son fantôme hanterait supposément son ancienne cantine et un fort sur l’île Sainte-Hélène. Aujourd’hui, le bâtiment est vide. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #26. (201–207 rue de la Commune Ouest)

39. Ancien hôtel de Pointe-Claire / Le Pionnier.

Au coeur de Pointe-Claire se trouve une vieille structure en ruine qui abritait encore récemment un bar appelé Le Pionnier. Le bâtiment était à l’origine un hôtel animé qui accueillait des voyageurs ou des marchands venant faire du commerce. Bien que l’hôtel ait changé de mains et de noms au fil des décennies, une chose reste toutefois inchangée: l’ancien bâtiment aurait été hanté. Selon plusieurs personnes qui ont travaillé dans l’ancien hôtel, il semblerait que l’ombre d’un personnage terrorise les personnes se trouvant au troisième étage de l’immeuble. Au début de 2019, le bâtiment a été vendu à des développeurs de condos qui souhaitent le démolir. Pour plus de détails, veuillez consulter le Blogue de Montréal hanté #8. (286 rue Lakeshore, Pointe Claire)

40. Ancien restaurant Van Roy

Ce bâtiment vide de la rue Clark à Chinatown était autrefois connu sous le nom de Restaurant Van Roy. Il a été extrêmement populaire avec les clubbers de nuit qui finissaient souvent la soirée à cet endroit après une nuit de danse et de fête. La célèbre côtelette de porc poivre et sel inciterait les clients à revenir encore et encore. Selon l’opinion populaire, un fantôme errait sur les lieux, en particulier dans le sous-sol de l’établissement où se trouvaient les salles de bain. Le fantôme était connu pour surprendre les gens qui regardaient dans les miroirs de la salle de bains en apparaissant derrière eux. Aujourd’hui, le local est vide et à louer. (1095 rue Clark)

Avec autant de débits de boissons et de pubs hantés, Montréal est le lieu idéal pour sortir et chercher des fantômes tout en prenant quelques verres avec des amis! Profitez de votre tournée des bars hantées auto-guidé! Si vous le faites, n’hésitez pas à nous envoyer un courriel pour nous parler de votre expérience à info@haintedmontreal.com!

 

NOUVELLES DE LA SOCIÉTÉ

Une très bonne année à nos lecteurs de Montréal hanté! En 2019, nous sommes heureux d’annoncer notre nouvelle initiative paranormale!

Après de nombreuses recherches et un travail acharné, Montréal hanté lancera notre nouveau tournée des bars hantées le dimanche 10 février!

Pour plus de détails, y compris un résumé, le lieu de départ et l’horaire, veuillez visiter notre nouvelle page web ! Rejoignez-nous à 16 heures tous les dimanches de l’année pour un crawl pub hanté en français! Les tickets sont maintenant en vente!

Montréal hanté propose également des visites privées pour des groupes de 15 personnes ou plus, notamment des sorties d’entreprise, des groupes scolaires, des enterrements de vie de garçon et toutes sortes de rassemblements. Veuillez contacter info@hauntedmontreal.com pour organiser une visite privée.

Nous sommes également heureux de recommander un nouveau livre en anglais intitulé Macabre Montréal.

Écrit par Mark Leslie et Shayna Krishnasamy, il s’agit d’un «recueil d’histoires de fantômes, de rencontres étranges et d’histoires effrayantes de la deuxième ville la plus peuplée du Canada.

Les auteurs écrivent:

«Montréal est une ville chargée d’histoire et de culture, mais des histoires troublantes se trouvent juste sous la surface immaculée de cette ville de classe mondiale. Les histoires racontaient principalement à voix basse des phénomènes étranges, des actes sombres et des légendes troublantes qui se déroulent dans des bâtiments hantés, des cimetières oubliés et des pubs hantés. La nuit noire révèle une ville très différente derrière sa belle architecture de style européen et ses rues pavées. Une ville avec des secrets enfouis, des ruelles qui résonnent sur les traces de spectres fantomatiques, des souvenirs d’événements horribles et des actes criminels indescriptibles. “

Avec l’introduction écrite par Montréal hanté, Macabre Montréal est une lecture incontournable pour tous ceux qui s’intéressent au côté obscur de Montréal.

Montréal hanté aimerait également remercier tous nos clients qui ont participé à une marche fantôme durant la saison 2018 ou plus récemment!

Si l’expérience vous a plu, nous vous encourageons à rédiger une critique sur notre page Tripadvisor, ce qui aidera Montréal hanté à commercialiser ses tournées. Si vous avez des commentaires, écrivez-nous à info@hauntedmontreal.com pour que nous puissions améliorer l’expérience de nos visiteurs.

Enfin, si vous souhaitez recevoir le blogue Montréal Hanté le 13 de chaque mois, veuillez vous inscrire à notre liste de diffusion en haut à droite de cette page.

À venir le 13 février: Oratoire Saint-Joseph

La célèbre basilique où Saint Frère André travaillait et guérissait les malades est aujourd’hui très appréciée des touristes et des pèlerins, mais elle aurait aussi plusieurs visiteurs d’outre-tombe. Certains touristes ont rapporté avoir vu des prêtres en tunique et quand ils se sont approchés d’eux, ils se sont soudainement évaporés. De plus, il est également dit que Saint Frère André lui-même apparaît de temps en temps dans la petite chapelle où est exposé son cœur bronzé. Selon une rumeur, le bon saint reviendrait pour protéger son cœur, qui avait été volé dans la basilique par des voleurs le jeudi 16 mars 1973 vers 17 heures. Il a fallu 645 jours à la police pour récupérer le cœur, une relique catholique effrayée. À présent, la sécurité est renforcée, avec éventuellement une sorte de surveillance sacrée assurée par Saint-frère André lui-même.

Donovan King est historien, enseignant, guide touristique et acteur professionnel. En tant que fondateur de Montréal hanté, il combine ses compétences pour créer les meilleures histoires de fantômes montréalais possibles, à la fois en écriture et en théâtre. King est titulaire d’un DEC (théâtre professionnel, John Abbot College), d’un BFA (théâtre dramatique en éducation, Concordia), d’un baccalauréat en éducation (histoire et enseignement de l’anglais, McGill), d’une maîtrise en théâtre (University of Calgary) et d’ACS (Montréal Guide touristique, Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *