skip to Main Content

Blogue #52 de Montréal hanté – Hôpital de la Miséricorde

Un survivant, qui s'est rendu sur place en 2003, a déclaré : "Quand nous marchons dans cette aile de l'hôpital où les mères célibataires ont accouché et qui est abandonnée depuis plusieurs années, nous pouvons encore entendre les pleurs des petits abandonnés. Il y a aussi les gémissements, les larmes, les prières de ces mères célibataires, qui sont comme les pleurs des petits abandonnés, imprégnés dans les murs et les boiseries de l'établissement. Nous les entendons encore aujourd'hui en 2003."

Blogue #38 de Montréal hanté – Ravenscrag

Ravenscrag est un hôtel particulier sur avenue des Pins, actuellement utilisé comme département de psychiatrie. Maintenant connu sous le nom d’Institut Allan Memorial, il s’agit d’un domaine très terrifiant qui, dit-on, serait extrêmement hanté. On sait que des voix torturées et désincarnées font écho aux couloirs. Non seulement les gardiens refusent souvent de nettoyer les morgues terrifiantes de l'immeuble, mais parfois, une lumière mystérieuse apparaît la nuit dans la coupole de la tour principale qui surplombe le campus de McGill.

Blogue #34 de Montréal hanté – L’ancien Hôpital Royal Victoria

En effet, l’une des raisons du déménagement est parce que le vieil hôpital fut déclaré trop hanté. Dans le passé, les visiteurs rapportaient avoir été parfois témoins d’apparitions d’anciens patients errant dans les couloirs, vêtus d’une chemise démodée des 1800. Des pas spectraux et l’écho des voix désincarnées pouvaient être entendus au fond des couloirs d’hôpitaux. Des sonnettes, dans des chambres vides, appelaient des infirmières à des patients non-existants. D’étranges anomalies lumineuses, tels des globes flottants et des lumières scintillantes, seraient apparues à l’occasion. Il fut dit que "les morts trépassaient ici, mais n’en partaient pas. "

Blogue de Montréal hanté #23 – L’ancien hôpital général de Montréal

Puis un jour quelque chose d’inexplicable se produisit. Le neveu, étant un gars curieux, explorait les coins de l’hôpital avant d’aller visiter son oncle. Se trouvant dans une chambre vide, il fut soudainement envahi par une odeur délicate, pénétrante et distincte. Un nuage lui apparut, et, pendant qu’il inspirait, il se mit à halluciner. Le plancher de linoléum s’était transformé en quelque sorte en bois. Soudain, inexplicablement, il vit du sang s’épancher autour de ses pieds. Cependant que l’odeur s’intensifia, il tenta de s’enfuir, mais il glissa dans la flaque de sang et tomba par terre. Paniqué, en frappant le sol, il vit aussitôt tout redevenir à la normale — ni sang, ni plancher de bois, ni odeur bizarre.
Back To Top