skip to Main Content

Blogue de Montréal hanté #7 – Les phénomènes de hantise au tunnel Wellington

Aujourd’hui, le tunnel sert à ceux et celles qui connaissent son entrée secrète. Des personnes sans abri s’y abritent de temps à autres et occasionnellement des artistes y organisent des vernissages clandestins (expositions d’art) ou des rave-parties illégales. Bien que le tunnel qui se trouve sous le canal Lachine soit réputé pour son caractère spacieux, nombreux parmi ceux et celles qui l’ont occupé le qualifie également d’hanté. Tout d’abord, ont été reportés des grondements qui émaneraient du fin fonds de l’obscurité du tunnel. Un homme qui aspirait à dormir à la dure dans le tunnel a en effet renoncé à ce projet après avoir entendu ce qui ressemblait au grognement menaçant d’un gros animal.

Blogue de Montréal hanté #3 – Filiale 127 de la Legion Pointe Saint-Charles

McCaskill mentionne également une rencontre effrayante. Un jour, alors qu’il vaquait à ses occupations quotidiennes, il a entendu une sorte de bruit de grognement démoniaque. Bruit qui devenant plus fort et plus menaçant l’a incité à fuir, dans un mouvement de peur, le bâtiment. À une autre occasion, il a remarqué qu’une empreinte brûlée de croix s’était subtilement dessinée dans l’herbe jouxtant la Légion, sans aucune explication – rien aux alentours dans la pelouse n’aurait pu dessiner la forme religieuse. Concernant les voix désincarnées, en plus de peu importe ce qu’était ce grognement, il y a aussi une chorale de femmes à l’étage qui chante parfois aux sons d’un piano... étrange, car le piano de la Légion se trouve en bas. Il y a aussi la mystérieuse voix d’un enfant que Ken McCaskill est parvenu à enregistrer. Une nuit en 2014, après la fermeture, il a enregistrée une voix sourde d’enfant disant quelque chose comme "Prend ton Tootsie Roll ". La même jeune voix sur une note plus claire a également demandé "Puis-je descendre en bas maintenant?"
Back To Top